Header image  

Sans pain, sans fricot, au treizième
on n'boit que de l'eau !!

 
 
 
 

LES VOEUX AU 13 : «AVANCER POUR GRANDIR »

 

«C’est en faisant la lumière que l’on combat l’obscurité et non lui livrant bataille», vieux proverbe arabe que le lieutenant colonel Marcel Abonnen, commandant par suppléance le 13ème Bataillon de Chasseurs Alpins a repris à son compte et placé judicieusement au cœur d’une allocution prononcée à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de vœux aux personnels du 13 et à leur famille. Allusion à l’affaire Firmin Mahé, à la suspension du colonel Eric Burgaud et comme le faisait remarquer en aparté un autre officier du Bataillon «aux conclusions du conseil d’enquête et sur l’annonce des éventuels sanctions militaires, deux communications de la part de la haute hiérarchie militaire qui se font attendre !».

En souhaitant que l’ensemble du Bataillon regarde devant maintenant, Marcel Abonnen a voulu néanmoins revenir en quelques phrases sur les autres temps forts qui ont marqué l’année 2005. Sur les 250 jeunes recrues qui l’on rejoint, sur la réussite de la commémoration des combats de 1945 sur la frontière des Alpes en Mai à Chambéry et sur les 850 personnels qui sont partis au cours de l’année servir leur pays dans des engagements opérationnels délicats. Des rendez vous au cours desquels, le 13 a toujours montré son sérieux et sa disponibilité tout autant que sa passion et son ambition.

Voeux 2006

Alors que trois compagnies sont encore en Nouvelle Calédonie, en République Centre Afrique et au Sénégal, demain les chasseurs seront en soutien de la Grande Odyssée sur les pentes du Mont-Cenis avec l’aménagement de la base polaire (15 au 19 janvier).  Avant de repartir vers d’autres missions individuelles ou collectives avec le souci de défendre leur identité, leur réputation et leur spécificité de troupes de montagne.

 dimanche 11 décembre. Elle se poursuivra par un casse croûte et nous souhaitons tout particulièrement la présence des épouses et des enfants. Une sortie à la carte qui se fera au rythme des moins entraînés et en fonction de l’état d’enneigement du moment. Elle va nous emmener à partir du parking de Crolles point de départ de la balade,  jusque sur le plateau du Revard pour nous retrouver au restaurant Bouvard 100 m à gauche avant  le sommet du Revard En skis ou raquettes ou à pied s’il n’y a pas de neige, avec encore la possibilité de se retrouver juste pour le repas.  Autant d’options possibles que nous espérons adaptés à tous.