Header image  

Sans pain, sans fricot, au treizième
on n'boit que de l'eau !!

 
 
 
 

Hervé Sandel fait Chevalier de l’Ordre National du Mérite.,

 

 

 

 

C’est sur le front des troupes rassemblées sur la place de la Mairie à Chambéry à l’occasion de la traditionnelle parade militaire du 14 juillet que le lieutenant-colonel Hervé Sandel s’est vu remettre les insignes de Chevalier de l’Ordre National du Mérite par le colonel Vincent Pons, chef de corps du 13ème Bataillon de Chasseurs alpins. Une distinction qui vient récompenser de brillants états de service au sein des Armées et au service de la France. Hervé Sandel va entrer sous les drapeaux en 1986. Après une année à l’Ecole Nationale des Sous Officiers d’Active à Saint-Maixent (121ème promotion) et à l’issue d’une spécialisation au sein de l’Ecole des transmissions d’Agen, Hervé Sandel choisit de servir au 28ème Régiment de Transmission d’Orleans. Il y fera trois ans avant de réussir brillamment le concours d’entrée de l’Ecole Inter Armes de Coetquidan.

Accédant à l’épaulette, le ‘jeune lieutenant’ Sandel rejoint le 13 ème Bataillon de Chasseurs Alpins à Chambéry où il va servir pendant huit ans tout d’abord comme chef de section mortiers lourds puis au poste de Commandant d’unité de la Compagnie d’Eclairage et d’Appui (CEA). En 2001, Hervé Sandel est affecté à l’Ecole d’Application d’Infanterie de Montpellier en tant qu’instructeur. Quatre ans plus tard, il intègre l’Ecole supérieure d’application du Génie d’Angers d’où il ressort en 2006 pour servir à l’Etablissement d’infrastructure de la Défense implanté à Grenoble. Officier sportif et passionné de montagne, aux qualités d’hommes et de chefs, Hervé Sandel exerce son métier avec un sens aigu des responsabilités, une compétence reconnue et un grand sens du devoir.

--