Header image  

Sans pain, sans fricot, au treizième
on n'boit que de l'eau !!

 
 
 
 

L'amicale du 13, fidèle au rendez vous du Roc Noir.

 

 

La Rosière/Montvalezan















 



Dimanche matin, à l’heure où un pale soleil tentait de percer les nuages enveloppant les crêtes dominant le col du petit Saint Bernard, fidèles à la mémoire et au sacrifice de leurs grands anciens, les chasseurs du 13 ont rendu hommage aux quarante fils de France tombés de février à mars 1945 pour libérer, les dernières parcelles de notre pays encore aux mains des forces de l’axe.
61ème anniversaire de sanglants combats au cœur de l’hiver des Alpes pour arracher à des soldats allemands aguerris, l’arête du Roc Noir. Ultime phase d’une longue guerre touchant à sa fin, mais que des hommes courageux issus de la résistance et de l’armée secrète ont mené pour redonner à la France son honneur et sa fierté.
Après une messe célébrée en plein air sur les lieux même des combats par l’aumônier militaire du 13, une cérémonie du souvenir, à laquelle le maire de la Rosière Montvalezan, Jean Claude Fraissard, se fait un devoir de participer et d’y apporter chaque année le concours de ses services, a réuni autour de la stèle érigée à la cote 2342, les fanions des différentes sections de l’Amicale du Bataillon Savoie, quelques uns des derniers acteurs de ce glorieux fait d’armes, une section en armes de la deuxième compagnie du 13 et une foule nombreuse, d’amis, de parents, de sympathisants, tous désireux que continue à se perpétuer au travers de tels instants, le devoir de mémoire.
Au cours du deuxième temps fort de la journée, au centre de la station du soleil après une allocution de Louis Souffrey, président de l’Amicale, rappelant la cruelle réalité de cet engagement et au-delà la valeur du sacrifice de toute une génération, le colonel Jean François Morin, chef de corps du 13 s’est attaché à mettre en parallèle les qualités demandées aux soldats de montagne d’hier et d’aujourd’hui. De la générosité, du courage, de la solidarité et de la fraternité pour défendre la liberté. «Des valeurs comme le dépassement de soi, l’exigence dans l’accomplissement de la mission ont guidé les actes des combattants du Roc Noir, les hommes du 13 en ont suivi la trace et continueront à les porter en eux dans toutes les missions au service de la paix où ils seront engagés»

25/08/2006