Header image  

Sans pain, sans fricot, au treizième
on n'boit que de l'eau !!

 
 
 
 

Les adieux au général Bernard Rebuffel

 

 

 

 

 


C’est en montant en direction du Mémorial du Mont Jalla sur les hauteurs de Grenoble que le général Bernard Rebuffel est parti vendredi vers son dernier sommet. Hier après midi ses nombreux camarades de cordée étaient présents en la cathédrale de Chambéry pour lui rendre un ultime hommage et entourer de leur profonde sympathie son épouse, Anne Marie, ses trois enfants, Laurence, Valérie, Thierry et toute sa famille. 
Un alpin et un soldat de montagne vient de nous quitter après une longue carrière sous les drapeaux au service de son pays. Né en 1942, à Bourg en Bresse, Bernard Rebuffel entre en service le 3 février 1964. A sa sortie d’école en 1968, il choisit de servir au 13ème Bataillon de chasseurs alpins, stationné à l’époque dans le quartier Joppet au cœur de Chambéry. Il va passer ses dix premières années sous les armes au sein du Bataillon Savoie, tout d’abord à la tête d’une section de combat puis comme commandant de compagnie. En 1978, il est affecté aux écoles de Coetquidan où il va commander successivement la 5ème puis la 1ère compagnie avant de rejoindre le bureau programmation à la direction de l’instruction militaire. Nommé chef de bataillon en 1981, il va à partir de 1982 suivre et réussir brillamment le cours de l’Ecole supérieure de guerre (96ème promotion). A sa sortie en 1984, il rejoint de nouveau Chambéry pour tenir le poste de chef du bureau opération instruction, Une fonction qu’il quittera en 1986. Après trois années à Paris, il est nommé chef de corps du 11ème BCA à Barcelonnette. Responsabilité qu’il assumera jusqu’à la dissolution du Bataillon de l’Ubaye en 1990. Désigné alors pour prendre le 13 avec toute son équipe de commandement il va présider à ses destinées pendant deux ans. En 1992, il est affecté à Paris où il terminera une brillante carrière sous les armes à l’Etat major de l’armée de terre, comme officier supérieur, adjoint au Major général des armées. Le 1er janvier 1999, il est nommé général de brigade. Le général Rebuffel était Chevalier de la Légion d’honneur et officier dans l’Ordre national du mérite.
Au cours d’une émouvante cérémonie, à laquelle ont tenu à s’associer notamment Louis Besson, Jean Venet et Jean Bollon, le général Martre, un de ses compagnons de l’Union des troupes de montagne a voulu rappeler les qualités militaires de Bernard Rebuffel. Des qualités de montagnard faites de rigueur, de professionnalisme et de compétence. Celles aussi d’un homme de cœur qui savait partager et cultiver l’amitié dans le plus pur esprit de cordée.

 



 

21Mars 2007