Header image  

Sans pain, sans fricot, au treizième
on n'boit que de l'eau !!

 
 
 
 

 

Les adieux aux armes du DMD

 

 

 

 

C’est certainement avec beaucoup d’émotion et un brin de nostalgie que le lieutenant-colonel Dominique Michel, Délégué Militaire Départemental (DMD) suppléant a passé une dernière fois en revue les cadres et les chasseurs du Bataillon Savoie rassemblés sur la place d’armes du quartier Roc Noir. En saluant le fanion sous lequel il a servi pendant des années, peut-être que ce Savoyard de cœur et d’adoption s’est-il remémoré les différentes étapes d’une longue et brillante carrière sous les drapeaux à servir son pays. Une carrière entamée en 1973 comme militaire du rang, poursuivi dans l’Est de la France pendant deux ans avant d’accéder à l’épaulette en 1976. C’est au 13ème Bataillon de chasseurs alpins, alors basé au quartier Joppet, au cœur de Chambéry que le ‘lieutenant Michel’ va débuter un itinéraire de 32 ans sous la tenue bleue des chasseurs. Un parcours qui va le voir gravir tous les échelons de la hiérarchie militaire et servir dans beaucoup de postes à responsabilités tant au contact de la troupe que dans des fonctions opérationnelles d’Etat Major. Au 13ème BCA, il sera un chef de section et un commandant de compagnie apprécié pour ses qualités humaines, de sportif accompli et de montagnard. Au 27èmeBCA, il montrera toute l’étendue de ses capacités d’organisateur en tant qu’adjoint puis chef du bureau opérations et instruction. Mais c’est au 7ème BCA, au poste de commandant en second dans un premier temps puis à celui de chef de corps par suppléance pendant un an qu’il donnera toute la mesure de ses qualités à la tête des 1100 personnels du Bataillon de Tarentaise. Titulaires notamment des deux brevets de chefs d’unité de haute montagne, du diplôme militaire supérieur, et d’une qualification en gestion de la ressource humaine, le lieutenant-colonel Michel a effectué de nombreux séjours en opérations extérieures, au Liban, en Croatie, en Bosnie, au Kosovo, à Bangui (République de Centre Afrique) et dernièrement en Cote d’Ivoire. Le 3 décembre 2004, Dominique Michel prenait les fonctions de DMD et s’installait rue Pasteur dans un rôle et une mission d’interface entre les autorités de l’Etat et les forces armées. Dans son ordre du jour, lu sur le front des troupes, devant les nombreux compagnons d’armes de Dominique Michel, en présence des représentants élus de toutes des collectivités territoriales, des autorités de l’Etat et des Présidents de nombreuses associations, le colonel Morin, chef de corps du 13, s’est attaché à souligner la force et la valeur d’exemple de l’engagement d’un soldat courageux, exigeant, disponible et au sens de l’humain élevé. Le lieutenant colonel Dominique Michel, est Chevalier de la Légion d’honneur et dans l’Ordre National du Mérite. Il est également titulaire des médailles commémoratives de l’ONU, de la FORPRONU et de l’OTAN. Marié, père d’un enfant et depuis peu grand père, c’est à Séez (Haute Tarentaise) qu’il va se retirer avec Adry, son épouse. Mais nul doute que le sens inné des relations publiques et une connaissance parfaite de la langue de Shakespeare feront encore pendant quelques années de cet officier, désormais réserviste un interlocuteur et un négociateur apprécié dans les missions extérieures confiées aux Armées de la France ; GJ ayant notamment et longtemps servi au sein des 7ème et 27ème BCA.