Header image  

Sans pain, sans fricot, au treizième
on n'boit que de l'eau !!

 
 
 
 

Une fourragère méritée  

 

 

Vous pouvez être fier de ce que vous êtes, de ce que vous faites et de ce que vous allez faire’. C’est par ces mots que le colonel Jean François Morin, commandant le 13ème Bataillon de chasseurs a souhaité conclure la cérémonie de remise de fourragères à trente jeunes engagés volontaires de l’armée de terre (EVAT). Une manifestation qui s’est déroulée vendredi matin au sein du quartier Roc Noir de Barby et marquant traditionnellement la fin de la formation initiale des jeunes recrues. Des jeunes venus de toutes les régions de France, ayant choisi de servir leur pays dans les troupes de montagne et qui ont rejoint début octobre les rangs du Bataillon Savoie. Six mois après avoir fait ‘leurs classes’, suivi une formation de spécialités et passé leur premier diplôme de montagne, le brevet de skieur militaire, sous les ordres du lieutenant François Delaby, ils s’apprêtent à rejoindre la troisième compagnie de combat. En leur remettant l’insigne distinctif du Bataillon, la fourragère aux couleurs de la médaille militaire, en présence notamment du général Pierre Martre, président national de l’Union des troupes de montagne, du colonel Gaillot et de Louis Souffrey, Président de l’Amicale des anciens du 13, le chef du corps les a encouragés à poursuivre leurs efforts pour rester digne de la mémoire de tous ceux qui ont servi jusqu’à donner leur vie en paix comme en guerre pour que nous vivions libres. Au cours de la cérémonie ont été également mis à l’honneur, le brigadier chef Stéphane Leroy, les caporaux chefs Sébastien Hascoet, Alexandre Fragne, Ludovic Morel, Jérôme Baronetti, tous les cinq décorés de la médaille d’or de la défense nationale, ainsi que l’adjudant Pascal Sontot et le Sébastien Caille de la médaille d’argent. Une page de leur courte carrière militaire vient de se tourner pour la trentaine de jeunes incorporés. Ils viennent de rentrer symboliquement dans la grande famille des chasseurs et vont devoir  maintenant continuer à s’entraîner et se  préparer pour partir dès 2008 aux côtés de leurs camarades en opérations extérieures.