Header image  

Sans pain, sans fricot, au treizième
on n'boit que de l'eau !!

 
 
 
 

Les adieux aux armes du capitaine André Arnoux.

 

 

 

 

13ème Bataillon

de Chasseurs Alpins

ORDRE DU JOUR N° 01

arnoud

 

Capitaine André ARNOUX

Vous quittez solennellement aujourd'hui le 13ème BCA et ce faisant, mettez un terme à votre vie militaire de soldat, de cadre, d'officier.
En 29 années d'activités au service de votre pays, vous aurez connu toutes les étapes d'une carrière débutée comme appelé du contingent puis comme jeune engagé, poursuivie comme sous-officier puis officier jusqu’au grade de capitaine.
En 29 années de service des armes au plus haut niveau d'exigence professionnelle tournée vers le renseignement, l'action et la montagne, vous aurez connu et participé à l'excellence des SR du 159 et du 27, à la transformation de ces sections d'élite en URH et vous aurez inscrit à l’actif de ces unités d'exception vos engagements opérationnels en Croatie, en Bosnie, où, dans l'accomplissement de votre mission vous avez été blessé par grenade en décembre 1994, et au Kosovo.
En 29 années de vie tournée et engagée dans l'action spécialisée, vous aurez mis votre incomparable expérience au service du Bataillon au sein de la cellule qui traite du renseignement et de son analyse tactique ceci, en particulier, dans le cadre de l'opération BOALI en R.C.A.

Le seul rappel succinct de ces étapes brillantes au sein, toujours, de la 27, aujourd'hui Brigade d'Infanterie de Montagne, ne saurait cependant constituer l'évocation qui vaut modèle pour nous tous maintenant, chasseurs et cadres du 13.

Mon capitaine, au jour où vous quittez et le Bataillon, et la Brigade, et l'Armée de Terre, je tiens à souligner devant nous tous et pour nous tous, vos qualités de chef, de compagnon d'armes, d'homme.
Chef aux décisions sûres et d’une disponibilité exemplaire, c’est surtout votre enthousiasme communicatif qui vous caractérise ; compagnon d'armes fidèle, c’est principalement votre générosité  dans le dévouement et pour la mission qui vous distingue ; homme à l’audace parfois provocante mais souvent lucide, c’est surtout votre tempérament truculent et drôle qui vous attache l’obéissance et la confiance d’amitié de ceux qui servent les armes avec vous.
Je souhaite que toutes ces qualités, qui participent à la noblesse des serviteurs, soient rappelées ici comme un témoignage et un encouragement aux plus jeunes, témoignage et encouragement au plein épanouissement personnel et professionnel qu'offre de manière privilégiée la vie militaire, la vie donnée  qui n’est, somme toute, que la grandeur de toute vie.

Le chef et le compagnon d’armes nous quitte, le capitaine s’en va. Vos qualités d’homme demeurent.  Puisse ce que vous avez vécu dans nos rangs vous aider encore, puissent vos qualités d’homme vous procurer longtemps encore les joies du seul luxe qui vaille, celui des relations humaines. Mon capitaine, en avant ! Avec le sourire, sinon avec courage.

   colonel Jean François MORIN
commandant le 13ème Bataillon de chasseurs alpins

         le         22 juin 2007