Header image  

Sans pain, sans fricot, au treizième
on n'boit que de l'eau !!

 
 
 
 

18 juin 1940, le souffle de l’espoir !.

 

 

 





 


Si l’appel lancé sur les ondes de la BBC par le général de Gaulle le 18 juin 1940 n’aura été entendu que par une minorité de personnes, cette allocution prononcée au plus profond de la désespérance d’une nation en pleine débâcle sera d’une grande portée historique.  En effet ce discours constituera le principal acte fondateur de la résistance française extérieure et intérieure dont les forces vont progressivement se renforcer et que le général de Gaulle va réussir à unifier avec l’aide de Jean Moulin. Important également, car il va permettre d’associer la France à la victoire alliée.
Commémoré chaque année depuis la Libération au pied des monuments aux morts des villes, par les Français libres et les associations de Résistance, ce n’est  finalement que le 19 mars 2006 qu’un décret institue le 18 juin " Journée nationale commémorative de l'appel historique du général de Gaulle à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l'ennemi ".
Lundi en fin d’après midi, au pied du monument aux morts du Clos Savoiroux une émouvante cérémonie a rassemblé les représentants élus et institutionnels de la ville et du département autour des drapeaux et fanions des associations ayant en charge le souvenir et le devoir de mémoire. Une cérémonie, présidée par Josiane Chevalier, secrétaire général de la Préfecture au cours de laquelle un rappel des faits historiques par Quentin Delorme, collégien à Yenne, lauréat du concours 2007 de la Résistance et de la Déportation a précédé la lecture du texte officiel de l’appel par Robert Poyet de la France Libre. Une commémoration rehaussée par la présence d’un piquet d’honneur du 13ème BCA qui s’est achevée par un dépôt de gerbes. Enfin un second hommage a été rendu autour du petit monument de la Résistance à tous ceux qui dans l’ombre ont donné leur jeunesse pour que vive la France.