Header image  

Sans pain, sans fricot, au treizième
on n'boit que de l'eau !!

 
 
 
 


Une seconde affiliation pour notre amicale.

 

 










 

Le 12 février 2007, après un repas pris au 13ème Bataillon de chasseurs Alpins en compagnie notamment du Chef de corps, du général Rebuffel et du président des  caporaux chefs, nous avons été trois membres du conseil d’administration à assister à la réunion mensuelle du comité directeur de «l’Amicale nationale des anciens des 13ème, 32ème, 53ème, 93ème BCA» présidée par Louis Souffrey. A la fin de l’ordre du jour, nous avons fait part de notre souhait de donner une seconde orientation à notre Amicale en l’affiliant également à l’Union des Troupes de Montagne (UTM).
Pourquoi ?
Nous sommes arrivés à une époque où les associations, à l’image pratiquement de toutes celles regroupant des militaires à la retraite ou en activité, ont beaucoup de mal à maintenir leurs effectifs et leurs membres vieillissent. Il ne faut pas se voiler la face ! Nous avons donc pensé que pouvions apporter du sang neuf tout aussi bien à la Fnac qu’à l’UTM. La deuxième raison résulte d’une réflexion longuement mûrie au regard des dissolutions successives connues par les troupes de montagne ces dernières décennies. Que tous les cadres et militaires ayant servi dans les troupes de montagne que ce soit dans les Alpins, la Cavalerie, l’Artillerie, les Transmissions, le Génie ou encore à la Légion étrangère acceptent de se fédérer au sein d’une seule entité à même de peser sur l’échiquier associatif ou autres, nous a semblé une nécessité. En clair se regrouper pour simplement survivre.
Qu’est ce que cela peut changer ?
Absolument rien ! Et pas d’avantage pour les personnels des autres unités qui ont tout loisir de perpétuer leurs traditions. Pour notre part nous restons à «l’Amicale nationale des anciens des 13ème, 32ème, 53ème, 93ème BCA», parce que la plupart d’entre nous ont servi dans les Chasseurs et en sont fiers. Mais nous adhérons également à l’UTM, parce que nous avons aussi servi avec honneur pour le renom des Troupes de montagne. Les activités de notre section et l’esprit dans lequel nous les pratiquons ne changeront pas. Pas plus d’ailleurs que la modeste cotisation annuelle que nous vous demandons ! Nous donnerons notre contribution, après négociations, aux deux associations. Et nous ferons avec le reste !
Maintenant la discussion reste ouverte ? !


26/02/2007